Musiques aux jardins, des concerts pour faire chanter la nature

Musiques_au_jardin
Légende photo : Les Musiques au jardin vont traverser 44 villes durant l’été 2013. Photo P. Scheyder

ARTS – La biodiversité mise en musiques et en textes est au programme de ces concerts les pieds dans l’herbe…

Un jardin, un piano, des acteurs et surtout des jardiniers armés de leurs bêches. Pour la huitième saison, les Musiques aux jardins reprennent leur tournée estivale à travers la France, ou plutôt à travers ses jardins. Imaginée par l’acteur Patrick Scheyder, le spectacle accueille cette année les acteurs Michael Lonsdale et Marie-Christine Barrault pour «associer musique et littérature sur le thème de la biodiversité avec gaité».

Des figurants avec fourches et seaux

De Brest à Montpellier, en passant par Abbeville, Paris ou Amboise, les concerts champêtres ont bien grandi: de six villes la première année, ils en visiteront 44 à l’été 2013. De quoi réjouir l’astrophysicien Hubert Reeves, parrain du festival itinérant. En tant que président de l’ONG Humanité et biodiversité, il reconnaît qu’il est «difficile de rendre le sujet de la biodiversité populaire» et espère qu’il sera mieux porté «par des messages détournés»: «C’est un spectacle enlevé et populaire dont les textes montrent que la préoccupation de la sauvegarde des espèces animales et végétales n’est pas récente», pense Hubert Reeves, qui croit plus «au pouvoir de conviction de la musique» qu’à celui des discours politiques.

Patrick Scheyder a en effet voulu «dédramatiser et dépolitiser» le sujet. «J’ai voulu faire entendre d’autres voix, des personnes qu’on ne pense pas « écolos » comme George Sand ou Léonard de Vinci. Quant aux musiques, je les ai choisies dansantes, gaies et faciles d’accès pour ne pas parler de la nature de façon misérabiliste». Epaulé par des acteurs de renom, Patrick Scheyder ira poser son piano en pleine herbe pour être «à la même hauteur que le public». Et des figurants inattendus pourraient venir troubler la mélodie: les jardiniers des espaces verts communaux ont été recrutés pour apporter leur contribution. Enfoncer des pieux en rythme, ratisser de façon sonore, associer le son du jardin à celui du piano est une manière de «leur offrir une reconnaissance», se réjouit Patrick Scheyder.

Toutes les dates et informations sur www.patrick-scheyder.com

Publié dans Le jardin partagé